La bibliothèque de la cuisine : « My little supermarket »

J’espère avec cet article commencer une longue série afin de vous parler bouquins de recettes. Une sorte de revue de la littérature de la cuisine. La néophyte des fourneaux que je suis risque de ne pas être très objective, ni même intéressante, mais il n’empêche que je suis une acheteuse compulsive du rayon cuisine et que j’espère ainsi me pousser à tirer véritablement quelque chose de mes achats.

Objectif numéro un pour moi : véritablement tester des recettes et ne pas me contenter d’y puiser « de l’inspiration », comme trop souvent et finalement laisser ces fameux livres aux mains de la poussière.

Objectif numéro 2, pour ceux qui éventuellement vont me lire : avoir un avis un peu plus étoffé qu’un commentaire (trop souvent absent d’ailleurs) sur amazon, grâce à la découverte de quelques recettes et connaître mieux le contenu avant un éventuel achat. Pour tout avouer, c’est quelque chose que j’aimerai qu’on fasse pour moi…

Pour ce premier article j’ai donc jeté mon dévolu sur un petit livre de la collection « tous à table » de Larousse : My little Market. Le livre est sorti en 2014, il n’a pas été réédité, mais pour les intéressés, se trouve facilement d’occasion. Il fait partie de ces petites collections facilement accessibles (5.95 euros), fait un tour de l’apéritif jusqu’au dessert, avec une contrainte : celle de présenter des recettes tournant autour d’aliments (de marque) « cultes ».

Le choix s’est justement porté sur ce livre, car bien qu’en ma possession depuis un moment, je n’avais jamais véritablement été plus loin que le feuilletage. J’ai donc forcé le destin et puisé dans ses pages 5 recettes que je vais vous présenter en détail. A la fin de cet article je ferai un tour des points qui m’apparaissent positifs ainsi que les négatifs et pour les plus patients et/ou intéressés, vous donnerai l’index de toutes les recettes que vous pourrez y trouver.

C’est parti !

Les sucettes de saumon mariné au pepsi (p.64)

Pour quatre personnes.

25minutes + 1h au moins pour la marinade

  • 4pavés de saumon
  • 30g de graine de pavot

Pour la marinade :

  • 2 gousses d’ail
  • 5 brins de persil plat
  • 25cl de Pepsi-Cola
  • 3 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • le jus d’1/2 citron
  • 1 cuillère à soupe de miel liquide
  • 1 cuillère à soupe de ketchup Heinz
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • 1 cuillère à soupe d’herbes de provence
  • sel et poivre
  • pour servir : sauce barbecue (personnellement je ne vois pas l’intérêt de faire une marinade si c’est pour ensuite noyer le goût dans la sauce) et pousse de poireaux (ou autre)

  1. Préparer la marinade. Épluchez l’ail et pressez le. Rincez le persil et le ciseler. Mélanger tous les ingrédients de la marinade dans un bol.
  2. Taillez chaque pavé en 3 ou 4 bandes égales (j’ai coupé des lamelles plus fines afin qu’elles se tiennent mieux et d’avoir quelque chose de régulier, surtout étant donné que mes pavés de saumon étaient évidemment loin d’être parfaitement rectangulaires) . Enfilez un bâtonnet en bois sur toute la longueur de chaque bande, puis déposer les sucettes dans un plat creux. enrobez les généreusement de marinade à l’aide d’un pinceau (ou plus simple : prendre directement un plat qui permet au mélange de recouvrir complètement les brochettes), puis laissez reposer au moins 1 heure au frais.
  3. Préparez le barbecue ou faites chauffer une poêle antiadhésive. Versez les graines de pavot dans un plat (plutôt que les gâcher de cette manière, contentez vous de les saupoudrer doucement au dessus des brochettes une fois cuites).
  4. Saisissez les sucettes de saumon sur le grill et faites-les dorer sur tous les côtés. Roulez les dans les graines de pavots (ou…). Servez avec la sauce barbecue (non) et les pousses de poireaux.

Verdict : Oui, c’est bon, avec la marinade le saumon est fondant, c’est très agréable, léger. En revanche même si le goût sucré/salé est très sympa, on retrouve très peu le goût du pepsi à la dégustation. C’est dommage car on finit avec une légère déception, alors que si le livre ne tournait pas nécessairement autour de l’obligation de faire avec une marque on focaliserait moins sur ce défaut pour rester simplement avec une recette plutôt sympa.

Focaccia au roquefort Société et aux lardons (p.38)

Pour 3 personnes

repos de 4h30 (ou moins) + 50 minutes

  • 12g de levure de boulanger
  • 15cl d’eau tiède
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 250g de farine
  • 1 cuillère à café de piment d’Espelette
  • 1 cuillère à café de sel (sérieusement ?!? une pincée suffira je crois et encore… les lardons et le roquefort suffisent presque pour saler…)
  • 35g de lardon (j’ai vidé un petit sachet, ma main a été un peu lourde, mais je n’ai pas regretté…)
  • 40g de roquefort Société (c’est ce que j’ai gardé aussi, mais j’ai également fait un morceau avec de la feta pour Marine qui n’aime pas les fromages plus fort)
  • 10cl d’huile d’olive (vraiment pas besoin de tout ça, un simple filet d’huile suffira)
  • 1 cuillère à soupe d’origan (je n’en avais pas, je me suis contenté de saupoudrer légèrement avec du thym)
  1. Dans un saladier émiettez la levure dans l’eau. Remuez bien et laissez reposer 10 minutes, puis ajoutez l’huile d’olive, la farine, le piment et le sel en mélangeant du bout des doigts, puis en pétrissant pendant 10 minutes. Formez une boule et laissez celle-ci reposer dans le saladier à température ambiante pendant 4 heures en la couvrant de film alimentaire. (Comme j’étais un peu pressée j’ai plutôt laissé mon four chauffer à 30°, puis je l’ai éteint et j’ai mis la pâte sur une feuille de papier cuisson, recouverte d’un linge et je l’ai laissé là pendant une bonne heure et demie)
  2. Dans une poêle antiadhésive faites dorer les lardons sans ajouter de matière grasse. Réservez-les. (conseil : ne pas trop « dorer » mais plutôt rapidement laisser « fondre le gras » des lardons, qui auront largement le temps de dorer ensuite dans le four sinon vous allez les brûler ensuite comme j’ai fini par le faire).
  3. Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte au rouleau à pâtisserie sur 2cm d’épaisseur. Placez-la dans un moule tapissé de papier sulfurisé et laissez-la reposer 30 minutes? Enfoncez dans la pâte quelques lardons et des morceaux de roquefort.
  4. Préchauffez le four à 190°c. Préparez l’émulsion en fouettant énergiquement l’huile d’olive avec 10cl d’eau et l’origan? Versez la sur la focaccia, enfournez le moule et faites cuire de 20 à 25 minutes (je me suis contenté d’arroser la pâte d’un filet d’huile d’olive et d’un peu de thym, la pâte n’avait donc pas besoin d’être dans un moule mais simplement sur ma feuille de papier cuisson. Pas certain qu’il s’agira d’une focaccia si c’est de cette façon que cela se fait, mais bon…) Dégustez chaud ou froid.

Verdict : J’ai beaucoup aimé. Très sympa comme apéritif. Même si sous une apparente simplicité, la préparation est un peu longue. Évidemment aucune obligation de faire avec le roquefort de la marque nécessairement…

 

Roti de porc farci au babybel et au chorizo (p.100)

Pour 4 à 6 personnes

20 minutes + 45 minutes de cuisson

  • 1 rôti de porc d’environ 1kg
  • 1 petit chorizo
  • 4 mini babybel
  • 4 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 4 brins de thym
  • sel et poivre
  1. Préchauffez le four à 180°c. Ouvrez le rôti en le découpant sur toutes la longueur. Retirez la peau du chorizo et glissez le au centre, coupé en deux avec les babybel, refermez le rôti en le roulant et ficelez-le solidement. (Il m’a fallu aller sur internet pour comprendre comment ficeler un roti, et je me suis pris la tête un petit moment pour réussir à comprendre comment placer mes babybels pour que le tout garde quand même bonne allure. Un indice : le mieux c’était de couper les babybels en fine tranches et les disposer autour du chorizo)
  2. Déposez le rôti dans un grand plat, salez, poivrez et arrosez-le d’huile d’olive. Enfournez le rôti pour 45minutes (malgré un rôti bien plus petit car je cuisinais pour deux, le rôti est sorti encore rosé, une fois tranché je l’ai donc remis au four 5-10 minutes de plus pour finir la cuisson). Arrosez-le régulièrement avec le jus de cuisson.
  3. Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les brins de thym et arrosez à nouveau le rôti de jus.
  4. Sortez le rôti du four et découpez-le en tranches épaisses, servez-le accompagné d’une purée de pommes de terre.

Verdict : Le mélange du roti et du chorizo est vraiment bon, mais je ne suis pas tellement convaincue par la texture du babybel, pourtant le goût du fromage était agréable. A réessayer avec du fromage à toastinette qui sera surement plus coulant et nul doute que le rôti serait plus facile à ficeler !

 

Risotto au Pepsi (p.96)

Pour 4 personnes

40 minutes

  • 1 oignon
  • 3 cuillères à café d’huile d’olive
  • 250g de riz arborio ou riz rond
  • 45cl de bouillon de poule
  • 35cl de Pepsi-Cola
  • 30g de parmesan
  • 150g de fines tranches de poitrine fumée
  • 1 petit bouquet de ciboulette
  • sel et poivre
  1. Épluchez l’oignon e hachez-le. Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile d’olive puis faites revenir l’oignon 3 minutes. Ajoutez le riz puis faites le revenir 2 minutes sans cesser de remuer jusqu’à ce que les grains soient translucides (à feu moyen, et il faudra surement un peu plus de 2 minutes).
  2. Versez une louche de bouillon de poule et laissez cuire jusqu’à ce que le riz l’ait complètement absorbé. Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement du bouillon. Versez le Pepsi dans le riz presque cuit et laissez absorber : le riz doit être cuit mais légèrement croquant. (Prévoyez en réalité un peu plus de bouillon ou de Pepsi, n’hésitez pas à en rajouter si votre riz n’est pas assez cuit).
  3. Hors du feu, incorporez le beurre et le parmesan, puis couvrez.
  4. Dans une pôele bien chaude, faites dorer les tranches de poitrines fumée, puis coupez-les en morceaux et mettez-les dans la sauteuse. Rincez la ciboulette, puis ciselez-la au dessus du risotto. Salez-poivrez, mélangez et servez sans attendre.

Verdict : Le goût du risotto est effectivement original. Le goût sucré du Pepsi se marie très bien avec la poitrine fumée. En revanche pour quelqu’un qui n’aurait jamais fait un risotto, je crois que les explications sont peut-être un peu trop simplistes et succinctes, manques quelques conseils…

 

Tiramisu aux Oreo (p.144)

 

Pour 4 personnes

30 minutes

  • 3 oeufs
  • 1 gousse de vanille
  • 250g de mascarpone
  • 50g de sucre en poudre
  • 8 oreo (ne mangez pas le reste tout de suite, vous allez en avoir besoin de plus !
  • 150g de framboises (vu la saison je me suis contentée de fruits rouges surgelés)
  1. Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes. Fendez la gousse de vanille, puis grattez-en les graines. Dans un saladier, fouettez le mascarpone avec la moitié du sucre, les jaunes d’œufs et les graines de vanille.
  2. A l’aide d’un batteur électrique, fouettez les blancs d’œufs en neige ferme tout en ajoutant le reste de sucre en pluie. Incorporez les blancs en neige à la préparation sans trop les travailler.
  3. Hachez grossièrement 6 oreo, puis répartissez-en la moitié dans quatre verres. Versez la moitié de la préparation au mascarpone dessus, puis parsemez du reste de brisures d’Oreo. Disposez une couche de framboises et recouvrez du reste de la préparation. (Faites d’avantage de couches. Il y a clairement trop de mélange mascarpone par rapport au reste sinon…) Placez au frais pour au moins 3 heures.
  4. Broyez les derniers Oreo. Décorez les tiramisus de brisures d’Oreo et des framboises restantes avant de servir.

Verdict : C’est bon le jour même. C’est meilleur le lendemain.

 

Au final My little market est un petit livre sympa, il reste « gourmand », mais qui souffre parfois de vouloir trop mettre en avant les marques qu’il doit justement mettre en avant. L’apport du produit marqué est parfois franchement anecdotique et mettre l’accent dessus fait finalement perdre ce que la recette a à offrir, on finit parfois avec un petit goût d’inachevé, voir trop souvent l’impression d’un sérieux manque d’originalité pour utiliser le fameux produit.

Beaucoup de recettes donc évidemment la plus part complètement inutiles sauf pour donner inspiration ou à ceux qui ne savent vraiment pas cuisiner (mais qui a besoin d’une recette pour se faire un simple sandwich)…

Le livre souffre également de ce dont souffre tous les petits livres de cuisine « petit budget » : les rares recettes intéressantes sont trop succinctes, il y manque des conseils parfois précieux. Il ne faut également pas hésiter à modifier les quantités de certains aliments si cela semble approprié.

Enfin finissons sur un point positif : il y a des photos pour chaque recette donc il est très agréable à feuilleter (mais chose insensée : la couverture montre des plats qui ne semblent pas présents dans le livre !)

En bref : vaut son prix. Pas plus, pas moins.

Les recettes que vous y trouverez :

Apéritifs et snacks cultes :

  • Gaspacho de betterave au taillefine 0%
  • Nids de courgettes et chantilly au roquefort Société
  • Sandwich chaud au kiri et aux poivrons
  • Bricks aux épinards et à la vache qui rit
  • Sandwich chauds au saumon et au ketchup Heinz
  • Mini-poivrons farcis au roquefort Société
  • Pizzettas au Tomacouli
  • Bruschettas à la tomate et au Pesto Panzani
  • Whoppies aux céréales Fitness, crème au concombre et saumon
  • Tortilla au Tomacouli et au chorizo
  • Pans-bagnats au thon Connétable, oeufs, haricots et crudités
  • Babybel enveloppé de bacon, salade de roquette à l’orange
  • Makis au thon Connétable
  • Quasadillas aux tomates confites et au Philadelphia
  • Billes de fromages frais aux céréales Fitness
  • Club Sandwich au poulet, pommes, bacon et Carré frais
  • Focaccia au roquefort Société et aux lardons
  • Feuilletés apéritif au Kiri
  • Croque-monsieur brioché à la vache qui rit et au jambon
  • Verrines au Tomacouli, mascarpone et écrevisses
  • Paninis au Babybel, jambon cru et sauge
  • Roulés de concombre aux crudité et au Petit Billy
  • Sandwichs toastés au camembert Lepetit
  • Wraps au boeuf, sauce au Carré frais à l’orientale
  • Pain pita maison au poulet, sauce épicée au Taillefine 0%

Petits plats de grande marques :

  • Minestrone aux légumes frais et aux macaronis Lustucru
  • Soupe de fèves au roquefort Société
  • Salade de fenouil au pamplemousse, sauce légère au Taillefine 0%
  • Sucettes de saumon mariné au Pepsi
  • Crêpes farcies au petit Billy
  • Quiche au thon Connétable
  • Oeufs cocotte au Tomacouli et au jambon
  • Tarte à la tomate et au Babybel
  • Légumes farcies aux coquillettes Lustucru
  • Salade de pommes de terre au Pesto Panzani
  • Crumble aux légumes d’été et au Petit Billy
  • Pipe rigate Barilla à la crème de noix, figues et coppa
  • Gratin de fruits de mer à l’emmental Entremont
  • Burgers au roquefort Société
  • Tartare de veau au ketchup Heinz et au citron confit
  • Brochettes de boeuf et de Babybel aux oignons
  • Fondue de poireaux aux céréales Fitness
  • Farfalle Barila à la Caponata et aux anchois
  • Cuisses de poulet farcies au Carré Frais
  • Risotto au Pepsi
  • Burgers de porc au Ketchup Heinz
  • Rôti de porc farci au Babybel et au chorizo
  • Rôti de dinde aux pommes, jus léger au Taillefine 0%
  • Cailles farcies au Kiri et au lard fumé
  • Carré d’agneau glacé au Pepsi

Desserts comme dans un rêve

  • Tarte à la crème de framboises et aux BN vanille
  • Riz au lait et à la crème Mont Blanc
  • Clafoutis aux cerises noires et au Taillefine 0%
  • Trifles au chocolat noir et aux Mikado
  • Panna Cotta et coulis de carambar
  • Mousse au chocolat noir et aux éclats d’Oréo
  • Fontainebleau à la crème de marrons Faugier
  • Crème brûlée au Nutella
  • Gratins de fraises au lait concentré Nestlé
  • Yaourts au Pepsi
  • Terrine aux fruits rouges et au Taillefine 0%
  • Cheesecake au coulis de carambar
  • Mini-charlotte glacées à la poire et à la crème Mont Blanc chocolat
  • Petits flans choco aux Mikado
  • Marquise au chocolat et aux boudoirs Brossard
  • Coulants au coco, coeur Nutella
  • Crèmes brûlées au sucre de fraise Tagada
  • Tiramisu aux Oréo
  • Tartelettes de céréales Fitness aux framboises
  • Duo de mousses au Michoko et au chocolat blanc
  • Glace au Chamallows
  • Crumble aux poires et au Nutella
  • Mousse au Taillefine 0% parfumée à la violette
  • Barquettes au chocolat et au lait concentré Nestlé
  • Trifles aux fraises et ricotta, brisures de Petit Beurre Lu

Friandises et goûter trop bons

  • Pepsi cupcakes
  • Banoffees au lait concentré Nestlé
  • Macarons au Nutella
  • Barres aux céréales Fitness et aux pruneaux
  • Pop-corn au Carambar
  • Cookies au Carambar et cookies au Michoko
  • Cake marbré à la Danette
  • Lunettes aux Choco-BN
  • Fraises d’amour sur piques Mikado
  • Cheesecake aux Oréo
  • Charlotte aux fraises Tagada
  • Gâteaux croquants au Pepsi
  • Macarons à la confiture de lait concentré nestlé
  • Gâteau roulé au nutella
  • Cupcakes aux céréales Fitness et glaçage léger
  • Sablés fourrés au Michoko
  • Cupcakes caramel-banane à la Danette
  • Florentins à l’ananas confit et aux BN fraise
  • Moelleux au chocolat, caramel au beurre salé et éclats de Daim
  • Cupcakes aux Chamallows
  • Barres coco-chocolat au lait concentré Nestlé
  • Pâte de fruits frizzy au Pepsi
  • Roses des sables aux Choco-BN
  • Cupcakes aux mini-Oréo
  • Fudge noir et blanc au lait concentré Nestlé et aux Oréo
Publicités

2 réflexions sur “La bibliothèque de la cuisine : « My little supermarket »

  1. Pingback: La bibliothèque de la cuisine N°2 : « Sandwich Bagels comme à New York » | Les minuscules

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s