DIY : des carnets marbrés

Quand j’étais petite j’avais reçu une sorte de kit à peinture marbrée  : Une bassine large mais basse en plastique, de l’eau, la peinture, des feuilles et hop ! Rien de plus facile pour un effet de peinture original ! Les feuilles peinturées ont certainement fini à la poubelle, cela avait surtout le mérite de nous occuper une après midi entière passée chez ma grand-mère. Aujourd’hui pourtant alors que je voulais me faire un petit cahier pour mes cours de japonais, le principe m’est revenu en tête. Je vous en fais donc profiter.

Mon premier réflexe a été de rechercher la boite de jeu sur les sites des marchands de jouets… pour découvrir que cela n’existait plus. Dommage. Je me suis donc jetées sur les différentes peintures disponibles à la maison mais aucune ne semblait convenir, inlassablement rien ne flottait à la surface de l’eau. Sur internet j’ai trouvé une méthode avec de la mousse à raser, franchement pas à la hauteur de ce que j’espérais comme effet, une autre avec de la peinture à l’huile. Elle semblait fonctionner très bien chez les autres, chez moi c’était peine perdue.

Et puis finalement je me suis rendue compte que le blog Heju avait eu la même idée que moi, merci donc de m’avoir permis de trouver enfin la peinture appropriée ! Même si je ne vais pas l’utiliser exactement telle-quelle.

Matériel nécessaire :

  • Une bassine en plastique, elle doit être au moins aussi grande que la feuille que vous allez y plonger. Dites-vous également qu’ensuite elle sera difficilement réutilisable…
  • De la peinture pébéo céramique (de la peinture marble existe mais elle coute assez chère), un kit avec les couleurs primaires, du blanc, du noir et du or existe, c’est idéal.
  • Du white spirit
  • Un petit pinceau
  • Des feuilles de papier épaisses (nous avons utilisé du 250gr/m²)
  • Des feuilles de papier classiques pour imprimante
  • Une petite palette pour préparer et mélanger vos couleurs (des pots à yaourt devrait faire l’affaire)
  • Du vernis en bombe
  • Une imprimante
  • Du fil et une aiguille plutôt épaisse.
  • Cutter et règle en métal

Pour commencer remplissez votre bassine avec un peu d’eau, 2-3 centimètres suffisent. Préparez ensuite vos couleurs et versez dans votre peinture du white spirit (j’utilise une petite pipette mais les plus téméraires peuvent y aller directement, vous pouvez avoir la main lourde, ne pas hésiter à y ajouter autant de quantité qu’il y avait de peinture). Le white spirit va permettre à la peinture d’être plus plus légère et de flotter plus facilement à la surface de l’eau et cela va vous permettre d’utiliser ENORMEMENT moins de peinture.

Ensuite à l’aide du pinceau, venez « éclabousser » la surface de peinture. Essayez plusieurs couleurs. Faites en sorte que la peinture recouvre toute la surface de l’eau (ce qui n’est pas le cas sur la photo ici). N’hésitez pas à « étaler » les couleurs en soufflant dessus. Puis toujours avec le pinceau, mélangez doucement les couleurs pour créer les effets qui vous plaisent (vous pouvez aussi essayer de secouer légèrement la bassine pour que l’eau fasse des vagues).

Déposez doucement une feuille épaisse sur la surface, tapotez, il faut que toute la surface de la feuille soit en contact avec l’eau.

Soulevez la feuille doucement et mettez là de côté pour la laisser sécher. Un petit conseil : généralement il reste pas mal de résidus de peinture à la surface de l’eau, souvent vous pouvez directement (ou alors en ajoutant à peine quelques gouttes de peinture) replonger une feuille immédiatement pour en profiter et faire une nouvelle création !

Cette feuille va devenir votre couverture. N’hésitez par à la bomber de vernis pour l’épaissir et la rendre brillante. Avant cela vous pouvez aussi y imprimer un mot ou une phrase. Faites des essais sur une feuille blanche avant pour bien caler votre écriture ou vous le souhaitez.

Pour la suite il va falloir créer l’intérieur du carnet. Comme je suis sympa, j’ai déjà tracé les lignes pour vous, téléchargez  simplement ce fichier et imprimez le une fois sur le recto et une fois sur le verso d’une feuille simple. J’ai fait des carnets de 36 pages, cela veut donc dire qu’il y aura besoin de 9 feuilles et donc d’imprimer le fichier 18 fois.

Pliez ensuite toutes les feuilles une par une en deux (si vous les pliez toutes ensembles vous risquez de créer des décalage disgracieux). Votre couverture également. Calez-les les unes dans les autres et commencez à les coudre. Utilisez du fil blanc ou de la couleur principale de votre couverture. Aidez-vous des lignes pour des points réguliers. Si vraiment c’est trop difficile de percer le papier avec l’aiguille, percez une première fois toutes les feuilles une par une à l’intersection entre le pli et les lignes.

Votre carnet n’aura pas tout de suite fière allure. Je vous conseille de le laisser quelques jours sous de gros bouquins pour qu’il s’aplatisse bien. Puis avec le cutter et la règle, recoupez bien les bords des feuilles aux dimension de la couverture (avec l’épaisseur elles vont avoir tendance à en sortir).

Publicités

Une réflexion sur “DIY : des carnets marbrés

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s