DIY : Un trépied de poids !

Voilà un tuto qui nait de la présence à la maison d’un vieux tasseau et de mortier qui ne servait plus à rien. Cela vous prendra du temps mais l’effet self-estime qui découle de sa réalisation vous fera du bien ! Je vous explique donc aujourd’hui comment réaliser un trépied de bois et de ciment qui trouvera parfaitement sa place dans un intérieur scandinave.

Tiens d’ailleurs pendant qu’on est là, c’est quoi la différence entre ciment, mortier et béton ? Parce qu’il s’agit de prendre ce qu’il faut au magasin de bricolage et d’éviter les amalgames.
Alors donc le ciment d’aujourd’hui est une pâte liante de calcaire, d’argile et d’eau qui a la propriété de sécher à l’air. Le mortier sera du ciment auquel sera ajouté du sable pour d’avantage de résistance. Enfin, le béton c’est un genre mortier où le sable est remplacé par du gravat plus consistant, il n’est utilisé que pour le gros œuvre.

Matériel pour ce petit tabouret :

  • Du ciment évidemment, mais en réalité si vous pouvez également mettre pour moitié du mortier ce serait mieux. Le mortier a cet inconvénient de faire un rendu plus granuleux, c’est moins esthétique, mais il consolidera le tabouret. En mettant des deux on devrait avoir un tabouret joli ET solide. Vous trouvez tout ça dans la cour matériaux des magasins de bricolage, il y en a souvent à l’intérieur aussi, en petit sac, mais il coûte cher et un petit sac de deux kilos ne sera pas suffisant.
  • Une bassine ou un seau avec un fond suffisamment large, en plastique + un second seau.
  • Un tasseau assez épais (si c’est trop fin évidemment ça supportera moins de poids et autant dire que l’assise à elle seule est déjà pas mal lourde)
  • Une scie sauteuse
  • Un niveau
  • Et au choix selon la méthode : si vous avez choisi la bassine : un petit tasseau et 6 vis ainsi qu’une perceuse et de la pâte à bois. Si vous utilisez un seau : trois serre-joints, trois cales, qui peuvent être des bouts de bois, de tissu ou ce que vous voulez mais il faudra qu’elles aient la même épaisseur et une ponceuse.

Méthode avec une bassine (c’est la méthode la plus compliquée mais l’avantage c’est que la forme du fond de la bassine devrait être parfaite pour s’assoir, légèrement incurvée, sans angle, il ne sera pas nécessaire de poncer par la suite)

On commence par couper le petit tasseau en trois à la scie sauteuse et on les visse de façon à ce que chaque vis soit à la même distance des deux autres (en bref on dessine avec les tasseaux un triangle équilatéral), ce « cadre » servira à fixer nos trois pieds qui viendront sur l’extérieur du cadre, la taille doit donc être plutôt petite que grande.

Pour l’étape suivante on coupe le gros tasseau en trois, ce seront nos pieds. On va venir les visser sur l’extérieur du cadre, au milieu de chaque côté. Les petits morceaux de papier sont là pour servir de cale afin que le pied soit légèrement penché, ce sera plus joli. Ce qui est important : les pieds ne doivent pas reposer sur le fond de la bassine. Pour le haut en revanche ce n’est pas grave si les pieds ne sont pas exactement à la même hauteur. Vous devriez pouvoir encore déplacer le tout, mettez donc en place bien au milieu de la bassine pour passer à l’étape suivante.

La méthode avec le seau :

Je n’ai pas de photo, je vous laisse donc faire un effort d’imagination. L’avantage du seau, c’est qu’il a déjà l’inclinaison nécessaire pour les pieds, il suffira donc de fixer les pieds au seau avec les serre-joints en plaçant une cale entre les deux pour que le pieds soit légèrement plus au centre. C’est bien plus simple.

Etape suivante quelque soit la méthode : préparer le ciment/mortier dans l’autre seau. Une dose d’eau pour trois de ciment. Adaptez la quantité en fonction de la hauteur que vous désirez. Il vous faut obtenir un mélange lisse et il vaut mieux qu’il soit trop liquide que trop sec. On le verse évidemment dans la bassine en essayant d’éviter d’arroser les pieds au passage !

Laissez sécher au moins une journée, deux serait préférables et on démoule. Cela devrait se faire sans trop de problème en tirant sur les pieds. Si vous avez utilisé la bassine, c’est le moment de dévisser les pieds du cadre et de reboucher les trous à la pâte à bois.

Posez le tabouret sur une surface bien plate et droite et avec le niveau vérifiez les niveaux entre chaque pied et ajustez en posant des cales sous les pieds s’il y en a besoin pour que le tabouret se tienne bien droit.

Utilisez une petite boite pour venir tracer votre future découpe des pieds. Cela permettra d’avoir le bon angle pour que chaque pied repose bien sur le sol. Découpez à la scie sauteuse le long du trait ainsi tracé.

Si vous avez utilisé le seau, c’est le moment de poncer votre ciment pour arrondir d’avantage des angles et éventuellement creuser un peu l’assise.

Publicités

Laissez nous un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s